Créée en 1987, Créaset s'impose dans le secteur publicitaire et s'attire la confiance des grandes marques comme Renault, Carrefour, Opel, Citroen, Microsoft, IBM, Kodak, L'Oréal, Porsche… Cette confiance, Créaset la doit à sa créativité et à son dynamisme, qui nourrissent une vision constante et novatrice du monde publicitaire.

Tout commence en 1986, lors du Drupa de Düsseldorf, le plus grand salon professionnel de la chaîne graphique, de l'industrie de l'imprimerie et des médias. Patrick Grosjean y découvre un Plotter de traçage et de découpage de films adhésifs. Il mesure immédiatement le potentiel de cette machine qui, alliée à un ordinateur, est capable de réaliser des travaux de grande qualité et ce, dans des délais ultracourts, ce qui est une révolution pour l'époque. Cette découverte marque la naissance de Créaset.

En Mars 1987, à peine quelques mois après le salon, Creaset voit le jour. Ce sont Miky Grosjean et Sylviane Geerts qui en prennent les rênes. L'équipe Créaset se compose alors de 4 personnes, qui produisent la nuit ce qu'ils vendent le jour. Leur volonté et leur ténacité paye et ils décrochent les premiers gros contrats: SIEMENS fait appel à eux pour la production de l'ensemble du matériel didactique des foires et expositions et RENAULT pour la campagne de lancement de la Clio. Tout le réseau de la marque automobile se vêt de très grands marquages sur les vitres.

En 1992, Créaset s'agrandit et compte désormais plus de 20 collaborateurs. La société affirme son savoir-faire et intègre les réseaux de distribution en proposant une meilleure visibilité. Cette même année, William Renault est champion du monde de F1. Créaset prend alors l'initiative de créer un logo simple mais très graphique pour la marque, qui est immédiatement séduite par cette création et la reprend dans toute sa communication européenne. Un coup gagnant qui a largement contribué à la notoriété de Créaset.

La société reste en bonne santé, grandit et fête joyeusement ses 10 ans en 1997. Elle emménage alors dans un nouveau bâtiment, au Sud de Bruxelles, où elle accueille ses nouveaux invités.

En 1998, Créaset élargit son champ d'action et s'octroit plus d'autonomie en donnant naissance à la filiale Numéris Printing. Cette start-up se veut spécialisée dans le traitement numérique de l'image et de l'impression digitale de haute résolution.

En 1999, Créaset et ses filiales comptent 60 collaborateurs et la société avance d'un pas décidé vers l'international, qu'elle conquiert en 2004.

Forte de ce succès jamais démenti, Créaset investit en 2006 une nouvelle structure encore plus grande et à la pointe de la technologie, Avenue de l'Industrie, à Braine l'Alleud, aux portes de Bruxelles.

Le 18 juin 2008, après 18 ans de collaboration au sein de Créaset, Michel Kropp décide de céder ses parts à Valérie Simonis, Françoise Roeland et Vincent Delvaux, qui assurent dès lors tous trois les fonctions d'administrateurs. Suite au changement d'actionnariat, une réforme au niveau du management est prise l'année suivante. Malgré la crise des "subprimes", l'entreprise parvient à atteindre un exercice en croissance, grâce notamment aux mesures économiques adéquates prises précédemment. En effet, grâce à une révision complète des coûts de production, Créaset réussit à dégager des économies et décide d'investir, visant ainsi à augmenter la qualité de ses prestations et sa productivité.

En 2010, malgré un ralentissement du processus décisionnel des annonceurs qui ralentit la croissance du 1er trimestre, la stratégie commerciale innovante et le renforcement des valeurs humaines de Créaset parviennent à développer la croissance qui se poursuit de façon maîtrisée. Forte de son expertise, l’entreprise connaît un succès grandissant en Europe et crée une filiale au nord des Etats-Unis.

Une nouvelle stratégie web originale est décidée et six nouvelles divisions voient le jour début 2011. Cette même année, soucieux de respecter l’environnement, et par respect pour les écosystèmes, l’éco-team de Créaset mobilise tous ses collaborateurs pour acquérir les certifications EMAS et ISO 14001.

Créaset continue son évolution et s'adapte au marché. En 2014, une nouvelle division CREALED 3.0 est créée. Créaset se lance dans le digital signage et propose à ses clients une offre sur mesure de digital instore, une combinaison de technologies digitales intégrées dans une scénarisation complète sur le point de vente. 

En 2015, une importante page se tourne pour Créaset. Dans le but d'anticiper les profondes mutations du secteur et pour préserver son avance sur ses compétiteurs, l'entreprise désigne, Xavier Caytan à la fonction de Managing Director. Celui-ci, riche d'une expérience éclectique, a pour mission d'épauler Patrick Grosjean qui peut ainsi se consacrer entièrement au poste de "chief visionary officer".